Bruno Solo: « c’est à la télé que j’ai eu mes rôles les plus intéressants »

"J’ai toujours été passionné d’Histoire. J’en ai appris encore plus sur Mendes France en travaillant avec Laurent Heynemann. C’est un érudit extraordinaire ! »

« J’ai toujours été passionné d’Histoire. J’en ai appris encore plus sur Mendès France en travaillant avec Laurent Heynemann. C’est un érudit extraordinaire ! »

Un acteur populaire, un réalisateur de renom, un sujet fort. Tourné actuellement en Auvergne, Le pire des crimes revient sur un épisode décisif de la vie de Pierre Mendès France. Rencontre avec son interprète, Bruno Solo.

Des techniciens qui s’affairent, des femmes en costumes d’époque, des câbles dans tous les coins… Un silence de rigueur : dans la pièce voisine, le réalisateur Laurent Heynemann achève une dernière prise avant la pause déjeuner. Enfin, la porte s’ouvre : Bruno Solo, cheveux plaqués en arrière et costume d’aviateur, sort de la salle du tribunal de Riom en compagnie de l’équipe...

Lire la suite

Le cinéma auvergnat en mutation

Des projets de multiplexe à Riom et Clermont, des cinémas de proximité qui s’adaptent au numérique… Plus que jamais, le paysage cinématographique régional se diversifie.

« Autant le client clermontois est plutôt gâté en ce qui concerne l’art et l’essai, autant il ne l’est pas pour le cinéma « grand public » ».

Soucieux d’apporter plus de poids et de visibilité aux Ambiances, Eric Piéra, son directeur, s’est associé au groupe CGR dans le projet d’édification du cinéma du Carré Jaude 2...

Lire la suite

Richard Anconina campe à Clermont !


ANCONINA 4                Dans Camping 2, Richard Anconina s’évade de Clermont-Ferrand pour les Flots Bleus. (Crédit: Mars Distribution).

La place de Jaude encombrée par les camions, un périmètre derrière lequel se regroupent des centaines de curieux… Durant deux jours, ce mois d’août, la capitale auvergnate a bruissé du tournage de Camping 2.

Sa caravane, comme celle du réalisateur Fabien Onteniente, est garée avenue Julien. Richard Anconina, en remplaçant Gérard Lanvin dans le second opus de Camping, a endossé à son tour le rôle du personnage à la vie réglée et monocorde… Celui de Jean-Pierre Savelli, agent d’assurance clermontois, qui va malgré tout se laisser tenter par les joies du camping des Flots Bleus, près d’Arcachon.

« Je suis là depuis 10 heur...

Lire la suite

20 ans déjà! Coup de projecteur sur Cinéfac…

Films, courts-métrages et musique : Cinéfac mettra les petits plats dans les grands pour souffler ses bougies lors de son programme « anniversaire » .

Le célèbre ciné-club clermontois fête ses vingt ans en grandes pompes. Flash-back sur l’histoire de cette structure qui a su tirer son épingle du jeu.

On dit que c’est le plus bel âge de la vie, car on l’a toute entière devant soi… Cinéfac a d’ores et déjà bien rempli la sienne. Eclectique, peu onéreux, pédagogique, le ciné-club de l’université de Gergovia détient de sérieux atouts pour rameuter les foules depuis vingt ans.

Une de ses bottes secrètes : son renouvellement permanent, aussi bien dans les thématiques de films que dans ses programmations plus marginales, telles que les Midnight movies, projetés à minuit et dédiés aux films alternatifs, underground ou fantastiques.

Stéphane Haddouche y officie depuis onze ans...

Lire la suite

« Clouzot, l’ambition d’un génie »

Le tournage de L'Enfer, interrompu brutalement, a laissé derrière lui une quantité de rushes, que Serge Bromberg a pu exploiter. Ici, Romy Schneider et Henri-Georges Clouzot. (Crédit : MK2 Diffusion).

Le tournage de L’Enfer, interrompu brutalement, a laissé derrière lui une quantité de rushes que Serge Bromberg a pu exploiter. Ici, Romy Schneider et Henri-Georges Clouzot. (Crédit : MK2 Diffusion).

Tourné en Auvergne, L’Enfer d’Henri-Georges Clouzot ne fut jamais achevé. Il retrouve aujourd’hui une deuxième vie grâce au documentaire de Serge Bromberg. Nous l’avons rencontré lors de son passage à Clermont.

Un hôtel cantalien au bord d’un lac, au pied du viaduc de Garabit. Une sérénité apparente qui a camouflé bien des tensions et des drames…
En 1964, Henri-Georges Clouzot y pose ses caméras pour L’Enfer, un tournage de l’extrême où Serge Reggiani et Romy Schneider tiennent les rôles titres...

Lire la suite

Une actrice de premier plan: la Commission du film d’Auvergne


Sans elle, « Les Choristes » (et bien d’autres…) n’auraient probablement pas été tournés dans notre région. Petit coup de projecteur sur la Commission du Film d’Auvergne, instrument de promotion locale essentiel.

C’est fou tout ce qu’elle peut sortir de son chapeau ! Un ancien pensionnat, un paysage de steppes enneigées, ou encore une ville thermale. « Le Transporteur 3 », Quand j’étais chanteur », « Les Brigades du Tigre »… Ils sont tous passés par la Commission du Film d’Auvergne. Longs ou courts-métrages, clips ou publicités, téléfilms ou documentaires, cet incontournable outil d’investigation, financé par le Conseil Régional, permet chaque année à de nombreuses productions d’élire domicile dans notre région.

Comment ? En aidant au ...

Lire la suite

Il était une fois dans l’Ouest: « l’Homme à l’harmonica » en Auvergne

Franco De Gemini a composé la célèbre mélodie à l'harmonica de Il était une fois dans l'Ouest.

Franco De Gemini a composé la célèbre mélodie à l’harmonica de Il était une fois dans l’Ouest.

Seulement trois notes: une complainte, lancinante et poignante, mondialement connue. Il était une fois dans l’Ouest s’était invité, il y a quelques jours, à Cébazat. Franco De Gemini, harmoniciste du chef-d’œuvre de Sergio Leone, a fait respirer un parfum d’Italie à l’Auvergne, qui fleurait bon l’âge d’or du cinéma transalpin.

Morricone, Roberto Pregadio, Nino Rota… Franco De Gemini, 80 ans, a travaillé avec quelques-uns des plus grands compositeurs de l’époque et côtoyé pléthore de stars… L’œil malicieux, une plaisanterie au détour de chaque phrase, ce sacré personnage accompagnait dernièrement sur scène le groupe auvergnat des frères Maulus, rencontrés par hasard ...

Lire la suite

Nicola Sirkis fait son cinéma aux Ambiances

La veille de son concert au Zénith d’Auvergne, le leader d’Indochine était au cinéma clermontois Les Ambiances pour évoquer le film Punishment Park, « un de ses films de référence ».

La mèche sur le front, le look d’adolescent. C’est bien Nicola Sirkis qui pénètre dans le cinéma Les Ambiances, précédé de ses agents de sécurité et sollicité par les demandes d’autographes.

Les Ambiances avait laissé ce soir « Carte blanche » au chanteur d’Indochine : une personnalité choisit un film dont elle viendra discuter avec le public après sa projection. « On m’avait parlé de l’action de ce cinéma et l’idée m’a intéressé, d’autant que je n’ai encore jamais fait de projection-débat », raconte l’artiste.

Le chanteur a répondu volontiers à l'invitation "Carte Blanche" du cinéma, afin de parler de son film de prédilection au public clermontois. A ses côtés, le directeur des Ambiances, Eric Piera.

Le chanteur a répondu volontiers à l’invitation « Carte Blanche...

Lire la suite

Welcome

WELCOME.jpg 2

Bilal, 17 ans, est un réfugié kurde arrivé illégalement à Calais. Il n’a qu’une obsession : gagner l’Angleterre afin de retrouver la fille qu’il aime. Dans l’impossibilité de s’embarquer, il se met alors en tête de traverser la Manche à la nage, et sollicite l’aide de Simon, un maître-nageur solitaire et désabusé…

Philippe Lioret a décidément l’art et la manière de réconcilier avec le cinéma français. Au milieu des œuvres intellectuelles nombrilistes et des innombrables films choraux aseptisés, Welcome tire son épingle du jeu de très belle manière. Le réalisateur de Je vais bien ne t’en fais pas, L’équipier ou Mademoiselle, a su allier à merveille la puissance dramatique de cette histoire poignante à la subtilité d’une narration tout en pudeu...

Lire la suite

Le Puy-de-Dôme honore son cinéma !

La paternité filmée par Maurice Pialat: Le Garçu, tourné à Cunlhat, fait partie des films projetés à Clermont. Photo: DR.

La paternité filmée par Maurice Pialat: Le Garçu, tourné à Cunlhat, fait partie des films projetés à Clermont. Photo: DR.

Quel est le point commun entre Le Garçu, Sept morts sur ordonnance, La double vie de Véronique, L’Argent de poche   et Uranus ? Ils ont été tournés ici. A Clermont-Ferrand, Maringues ou encore à Thiers… Et ils ouvriront « La première semaine des films tournés dans le Puy-de-Dôme. »

L’Auvergne peut se targuer d’avoir accueilli quelques très belles réussites du cinéma français. Initiée par le Conseil Général, le cinéma Les Ambiances et l’association Et vogue le Paris, voici « La première semaine des films tournés dans le Puy-de-Dôme »*, qui leur rend hommage...

Lire la suite