La crème du cinéma hispanique à Clermont…

affiche HISPANIQUE 2014 ok

 

 

Le cinéma clermontois prendra les teintes ensoleillées du film hispanique cette semaine. Jusqu’au 8 avril, le fameux festival éponyme prendra ses quartiers aux Ambiances, avec pas moins de 17 œuvres de 8 nationalités différentes, dont 6 avant-premières et 6 films inédits en France.

Voici un résumé de la sélection par Bernard Sauzet, responsable du festival.  (Calendrier des projections en fin d’article).

7 boîtes, 7 cajas : Paraguay. J.C.Maneglia. Premier film. 1H45. 2012.Tout se passe dans l’immense et labyrinthique marché d’Asunción, Paraguay. Un scénario riche en situations dramatiques, épiques et romantiques, un suspens permanent. Premier film prometteur de Juan Carlos Maneglia. Prix du public Biarritz 2103.

Casting. Esp. Jorge Naranjo. Premier film. 1h30. 2013. Inédit.C’est l’histoire de six personnages qui n’ont rien en commun excepté une chose, un casting. Ce casting va devenir un carrefour de rencontres où se croisent les vies de Javier, Esther, Ken, Marta, Ruth et Nay, le temps d’un après-midi. Des amitiés, des unions, des ruptures…

El Cuerpo. Esp. Oriol Paulo et Lara Sendim.2012.1h50. Inédit. Prix du public Cinespaña 2013.
Le cadavre d’une puissante femme d’affaire a mystérieusement disparu quelques heures après son décès. Un affaire qui se révèle bien compliquée pour l’inspecteur Jaime Peña lorsque le passé ressurgit de l’enquête et entremêle les destins. Du suspens, du rythme.

L’oncle, El Tío : Chili.Mateo Iribarren. Premier film. 1H30. Inédit.Ignacio décide de monter une pièce de théâtre sur son oncle, Jaime Guzmán, conseiller du général Pinochet sous la dictature. Il se heurte bien sûr à des oppositions mais il se lance dans un processus créatif assez particulier….
Mateo Iribarren a été coscénariste, avec Pablo Larraín, de Tony Manero et de Post mortem présentés à Cannes.

Heli. Mex. 1H45.Amat Escalante. Cannes 2013 : Prix de la mise en scène. Le film s’attache à montrer la brutalité propre à la violence de la société mexicaine (la corruption, les cartels mafieux) comme il nous l’avait montré dans son film précédent Los bastardos. Des scènes violentes qui peuvent heurter, mais une photographie splendide.

Hipótesis, Tesis sobre un homicidio. Arg. 1H46.Hernán Goldfrid. Un thriller bien maîtrisé avec Ricardo Darín, un comédien exceptionnel que nous connaissons bien. (Dans ses yeux)
Roberto Bermúdez, spécialiste de droit pénal, est convaincu que l’un de ses meilleurs étudiants est l’auteur d’un crime qui a eu lieu à la Faculté de Droit. Son obsession : découvrir le vrai coupable.

L’homme aux serpents. France-Colombie.1h24. 2012. Franz Florez.Un magnifique documentaire, qui, sous les apparences trompeuses d’un documentaire animalier propose une nouvelle approche du conflit colombien. Un homme n’appartenant à aucun parti tente d’unir les citoyens dans un même combat : la défense de la nature de leur pays.

La chasse, La caza. Esp. 1H24.1966.Carlos Saura. Un grand classique du cinéma espagnol récompensé par l’Ours d’Argent à Berlin. Trois amis, qui traversent des moments difficiles (séparation, faillite), partent chasser le lapin dans la chasse gardée de José où eut lieu une sanglante bataille durant la guerre civile. L’homme est un dangereux chasseur….(numérisé, copie neuve).

La peur, La por  ou El miedo : Esp. 1h 16. Inédit.Jordi Cadena est un cinéaste catalan qui fait des films en catalan. Il a travaillé avec Judith Colell sur « Elisa K ». Comment fuir la peur qui paralyse et empêche de développer les rêves et les projets d’un jeune homme….

Le bourreau, El verdugo. Esp. 1H27. 1963. Autre grand classique du cinéma espagnol.Luis Berlanga et Rafael Azcona réalisent en pleine Espagne franquiste, malgré une censure impitoyable, ce qui est peut-être le meilleur film contre la peine de mort. Un authentique chef d’œuvre d’humour noir (numérisé, copie neuve).

Le médecin de famille, Wakolda. Arg..Cannes 2013 : Un certain regard.1h33. Lucía Puenzo après XXY et El niño pez était encore présente à Cannes. Une grande cinéaste qui à partir du roman qu’elle a écrit nous raconte l’histoire d’une famille argentine, d’origine Mapuche et de sa rencontre avec un personnage hors du commun, le plus grand criminel de l’histoire, obsédé par ses fantasmes de la pureté de la race. A voir et à revoir.

Le monde est à nous, El mundo es nuestro : Esp.1h26.Inédit. Plusieurs prix du public. Grand succès en Espagne, On rit, pourtant la situation (économique) est grave, mais on est à Séville, et rien ne se passe comme prévu. Il faut dire que « El culebra », la couleuvre, et « El cabesa », prononcé à la sévillane « La tête », sont des disciples de « el Dioni »….

Les drôles de poissons chats, Los insólitos peces gatos. Mex. 2013.1h27.Claudia Sainte-Luce. Avant première.Une grande histoire d’amitié entre Claudia, 22 ans, qui vit seule et Martha, 46 ans, 4 enfants.Elles se sont rencontrées à l’hôpital. Martha invite Claudia à venir habiter chez elle, ce qui va changer la vie de tout le monde. Une belle histoire, bien racontée. Prix de la critique internationale à Toronto.

Les heures creuses, Las horas muertas. Mexique. Aaron Fernández que nous avons reçu en 2008 pour Pièces détachées, Partes usadas.
La vie intérieure d’un lieu oublié. Le temps qui passe… Original.

Pas de paix pour les canailles, No habrá paz para los malvados.Esp.1h50. Inédit.Enrique Urbizu. Sorti grand vainqueur des Goyas 2012 avec 6 prix (meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleur acteur….) malgré Almodóvar. Un film décoiffant!L’inspecteur de police Santos Trinidad est mêlé à un triple assassinat , mais il va se livrer à une enquête pour retrouver les vrais coupables.La juge Chacón commence elle aussi sa propre recherche de l’assassin.

Pelo Malo : Venezuela, Pérou, Allemagne. 1h35. Ouverture, avant prem. Mariana Rondón.
Cartes postales de Leningrad, Postales de Leningrado, ici en 2009, a obtenu 23 prix internationaux.
Pelo malo dénonce l’intolérance et invoque le droit à la tolérance.
Concha de oro, suprême récompense San Sebastián 2013.

Retourne à tes fourneaux, Con la pata quebrada Esp. 2013. 1h23. Diego Galán. (Documentaire). Cannes 2013.
Con la pata quebrada dresse, avec beaucoup de justesse et d’humour, le portrait de la femme à travers le cinéma espagnol de 1930 à nos jours. Femme mère, femme épouse, femme distraction, femme émancipée mais aussi femme objet.Chronique de l’évolution de la femme dans ce documentaire à la fois sociologique et historique qui nous plonge au cœur de l’Espagne depuis la République jusqu’à aujourd’hui.A travers 180 extraits de film choisis par Diego Galán un des meilleurs spécialistes du cinéma espagnol, ancien directeur du Festival de San Sebastián.

CALENDRIER DES PROJECTIONS (cinéma Les Ambiances, 7, rue Saint-Dominique)

Mardi 1er avril
20h : PELO MALO – Ouverture du festival

Mercredi 2 avril
14h : PELO MALO
16h : L’HOMME AUX SERPENTS
18h : LE BOURREAU
20h : LES HEURES CREUSES – Avant-première
22h : HIPOTESIS

Jeudi 3 avril
13h45 : PAS DE PAIX POUR LES CANAILLES
15h30 : LE BOURREAU
17h10 : PELO MALO
18h50 : L’HOMME AUX SERPENTS
20h : L’ONCLE – En présence de l’acteur principal

Vendredi 4 avril
14h : EL VERDUGO
16h : HIPOTESIS
17h50 : PELO MALO
20h : 7 CAJAS – Précédé d’un concert du ténor Juan José Medina

Samedi 5 avril
14h : L’ONCLE
16h : 7 CAJAS
18h : CASTING
20h : EL CUERPO
22h : PAS DE PAIX POUR LES CANAILLES

Dimanche 6 avril
13h45 : L’HOMME AUX SERPENTS
15h15 : CASTING
16h50 : LA CHASSE
18h30 : LA PEUR
20h : HELI – Avant-première

Lundi 7 avril
14h : EL CUERPO
16h : PAS DE PAIX POUR LES CANAILLES
18h : LES DROLES DE POISSONS-CHATS – Avant-première
20h : LE MONDE EST A NOUS
22h : LA CHASSE

Mardi 8 avril
15h : L’HOMME AUX SERPENTS
16h30 : EL CUERPO
18h25 : LA CHASSE
20h : RETOURNE A TES FOURNEAUX – Avant-première – Clôture officielle du festival
22h : 7 CAJAS

Laisser un commentaire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>