Le Paris est mort, vive Le Paris!

Ce n’est plus le même directeur, ni la même politique de programmation, ni la même atmosphère. C’est un fait: Le Paris n’a plus du Paris que le nom! Mais pas question de jouer les nostalgiques, comme l’a laissé entendre Eric Piera, l’homme à l’origine de la renaissance de ce mythique cinéma clermontois qu’il a dirigé pendant 25 ans.

Détruit en 2007 après 70 années de bons et loyaux services, le voici devenu cette magnifique structure flambant neuve aux couleurs vitaminées, nichée derrière le nouveau Carré de Jaude. Sept nouvelles salles, de 95 à 374 sièges, qui offrent tous les atours modernes incontournables de notre époque: son dolby numérique, totalité des écrans en 3D…

 

La plus grande salle du Paris: 374 places. Photo: Valentin Uta.

La plus grande salle du Paris: 374 places. Photo: Valentin Uta.

Mais ce qui saute aux yeux, c’est la configuration: façon « millefeuilles »! Manque de foncier oblige, Le Paris se découvre d’escalator en escalator (des ascenseurs ont été mis en place pour les personnes handicapées).
Premier étage, le coin détente, avec confiserie, pour s’asseoir et papoter. Les salles, réparties au deuxième et troisième niveau, se font désirer! Mais le confort et la qualité de leurs installations en valent largement la peine.

Premier cinéma clermontois piloté par CGR, (devenu par la suite propriétaire des Ambiances), Le Paris a opté pour une programmation grand public en VF et VO afin de se démarquer de ses trois concurrents du centre-ville (Les Ambiances et le Ciné Capitole, salles Art et Essai; et le Ciné Jaude, qui ne propose que des films en version française).

Autre point fort du petit nouveau: la retransmission d’opéras et de ballets, réservée jusque là au Capitole, mais également de concerts. Côté tarifs, ne vous attendez pas à une guerre des prix avec Ciné Alpes: l’entrée normale affiche 8,60 euros; 6,90 euros tarif réduit. Tâchez de venir si possible un lundi ou avant midi: c’est 5,50 euros pour tout le monde.

 

Points forts: confort, image et son dernier cri, films en VO, espace détente.
Points faibles: tarifs, emplacement difficile d’accès en voiture.

Voici le nouveau venu! Le cinéma clermontois le plus récent jusqu'alors, Les Ambiances, datait de 2007. Il avait été construit pour pallier le manque laissé par le cinéma Le Paris après la destruction de ce dernier. Lors de l'inauguration, il y avait foule pour découvrir le nouveau visage de cette structure emblématique clermontoise. Photo: Valentin Uta.

Voici le nouveau venu! Le cinéma clermontois le plus récent, Les Ambiances, datait de 2007. Il avait été construit pour pallier le manque laissé par le cinéma Le Paris après la destruction de ce dernier. Lors de l’inauguration, il y avait foule pour découvrir le nouveau visage de cette structure emblématique clermontoise. Photo: Valentin Uta.

 

 

Laisser un commentaire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>