Mains armées

 

MAINS ARMEES 1

Elle a la détresse en bandoulière. Lui les traits sombres, le tourment qui l’habite. Maya est la fille que Lucas a abandonnée avant sa naissance. Tous deux en portent les stigmates, tous deux s’en sortent comme ils peuvent. Ils sont flics : lui patron au trafic d’armes à Marseille, tandis qu’elle débute à la brigade des stupéfiants de Paris. Il fait appel à elle lorsque leurs enquêtes viennent à se croiser. Regards à peine osés, maladresses, blessures à vif…

Pierre Jolivet réussit la prouesse de s’emparer subtilement du polar, genre ô combien traité sur le petit et grand écran. Il livre une enquête touffue, sans temps mort, tissée autour de la grande délinquance serbe, portée par une mise en scène tirée au cordeau et une esthétique crépusculaire. Au milieu : la fragilité, l’indicible. Un père et sa fille, les mains armées au boulot et désarmés dans la vie.
Etoile montante du cinéma français, Leïla Bekhti a la grâce et l’animalité. Sa fraîcheur crève l’écran. Roschdy Zem est habité (un chouia trop). Marc Lavoine, le ripou et père de substitution retors, incroyablement inquiétant. Un beau film, âpre et contrasté.

Retrouvez ici l’interview de Leïla Bekhti, Roschdy Zem et Pierre Jolivet.
 

MAINS ARMEES 3
Crédits: Mars Distribution.

Laisser un commentaire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>