Plan de table

 

PLAN DE TABLE

 

Un mariage, des cartons d’invitation, plusieurs possibilités. Marie, juste avant la cérémonie, batifole sur l’une des tables des invités… C’est la pagaille ! Les cartons en main, l’homme les considère, une idée en tête : et s’il s’amusait à les replacer autrement et laisser le destin faire le reste ?

Avec Plan de table, la Clermontoise Christelle Raynal s’empare d’un thème dont le cinéma demeure friand : le libre arbitre, le destin, nos choix et leurs répercussions sur nos vies. Dès lors, le film nous délivre trois possibilités de scénario, trois cheminements différents autour desquels vont se moduler les vies de ces couples et célibataires en proie aux doutes et aux questionnements: de la mariée (interprétée par la jeune et fraîche Louise Monot) à sa sœur angoissée par un célibat persistant (touchante Audrey Lamy), à la mère de famille fébrile au bord de la crise de nerfs (formidable Elsa Zylberstein) archi cocufiée par son chirurgien de mari (Franck Dubosc, qui fait du Dubosc…)

Le ton : léger et pétillant. Rythme mené tambour battant. Si l’on recherche une comédie distrayante et sans prétention, pas de problèmes. Si on veut éviter les clichés et les intrigues cousues de fil blanc, en revanche, on peut attendre la diffusion télé!

PLAN DE TABLE.jpg 2

Photos: DR.

Retrouvez ici l’interview de Elsa Zylberstein, Louise Monot, Shirley Bousquet et de la réalisatrice clermontoise Christelle Raynal.

Laisser un commentaire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>