Les infidèles

INFIDELES 1

 

Où revoilà notre Jean Dujardin international ! Premier jour, salle comble : merci à The Artist et sans doute aussi au mini scandale des affiches provocatrices du film Les infidèles. Ce dernier n’est pas aussi irrévérencieux qu’il voudrait le faire croire, mais se révèle malgré tout plus subtil et intéressant qu’une comédie à l’humour gras sur des séducteurs aguerris. Le film a les défauts de ses qualités : composé d’une série de sketches (tournés par sept réalisateurs différents, dont Michel Hazanavicius et Jean Dujardin, qui ne se quittent plus), Les infidèles bénéficie dès lors d’un rythme plutôt enlevé, mais souffre, en contrepartie, de l’inégale qualité de ses saynètes…

Dénominateurs communs des histoires, Gilles Lellouche et Jean Dujardin y endossent le rôle de maris volages au cours de situations déclinant l’adultère sous des jours très divers : du gag expédié en deux minutes montre en main (avec l’irrésistible Guillaume Canet) à la thérapie de groupe caricaturale en passant par l’amertume d’un Gilles Lellouche en proie à l’angoisse de l’âge… Certains sketches sont même à la limite du dramatique, comme celui offrant une mise en abyme du couple Jean Dujardin/Alexandra Lamy.

Autant de situations qui permettent aux acteurs de déployer une large palette de leur talent dans ce film faussement politiquement incorrect…

 

INFIDELES 2

Crédits: Mars Distribution.

Laisser un commentaire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>