La Taupe

taupe 1

En pleine guerre froide, le patron des services secrets britanniques, Georges Smiley, se voit confier la périlleuse mission de démasquer une taupe soviétique infiltrée au sein du service. Commence alors la valse des suspicions, chausse-trappes et faux-semblants…
Ce nouveau film de Tomas Alfredson (déjà remarqué avec le film d’épouvante Morse) avait pourtant des arguments de poids : une adaptation d’un roman de John Le Carré, une histoire a priori haletante, ou encore Gary Oldman, John Hurt, Mark Strong et Colin Firth au générique. Pourtant, difficile de suivre cette taupe là dans ses obscures galeries de personnages foisonnants, de flashes back incessants et d’intrigues alambiquées.

Si on peut reconnaître à cette production le mérite de ne pas sombrer dans certains travers des films d’espionnage (comme la surenchère de scènes d’action), il tombe en revanche dans l’excès inverse, en livrant une histoire d’une lenteur accablante et par trop complexe. Difficile dès lors de ne pas « décrocher » devant ce film soporifique, où l’on en vient même à se moquer de l’identité de cette fameuse taupe ! Reste heureusement l’interprétation impeccable de comédiens chevronnés…

Bande-annonce:

Crédit: DR.

Laisser un commentaire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>