Les Contes de la nuit

contes
Un peu de douceur dans ce monde de brutes ! Au milieu des productions, certes de qualité, mais omniprésentes des « Goliath » Disney ou Pixar, voici le « David » Michel Ocelot, qui leur oppose finesse, poésie et culture.

Avec son dernier film d’animation, Les Contes de la nuit, le créateur de Kirikou et d’Azur et Asmar oscille entre fables, contes à la « Mille et une nuits » et carnets de voyages. Au travers de six petites histoires imaginées et mises en scène par les trois héros du film, au sein d’un cinéma déserté, Michel Ocelot transporte petits et grands d’un continent à un autre, traversant les époques, les sociétés et les croyances : du Tibet à la France médiévale en passant par l’Afrique, l’Amérique Aztèque ou les Antilles, Michel Ocelot nous fait partager sa curiosité du monde et de l’autre, égrenant ça et là de petites touches historiques et culturelles.

Le graphisme, d’une grande finesse, renoue avec le théâtre d’ombres affectionné par le réalisateur dans Princes et princesses, et si l’effet de surprise n’est plus aussi grand, la qualité du doublage et des histoires inégale, on reste bluffé par cet arc-en-ciel de couleurs chatoyantes qui habille le film d’un bout à l’autre… Même et (peut-être surtout !) sans la nouveauté incontournable imposée à ce dernier opus : la 3D…

Crédits: StudioCanal

Laisser un commentaire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>