Les Bodin’s, de la scène au cinéma

 

Jean-Christian Fraiscinet et Vincent Dubois déclinent leur célèbre duo devant la caméra.

Jean-Christian Fraiscinet et Vincent Dubois déclinent leur célèbre duo devant la caméra.

 

Une seule dent au milieu de la bouche et un sacré caractère; un air benêt et empoté : Maria Bodin et son fils sont de retour ! Non pas sur scène, où ils ont fait leur succès, mais devant les caméras. Rencontre avec le duo de choc.

Le duo comique des Bodin’s réimprime pour la seconde fois leur saga familiale sur pellicule. Une aventure née il y a déjà seize ans, lorsque Jean-Christian Fraiscinet et Vincent Dubois s’associent pour composer le duo pittoresque des Bodin’s, une vieille fermière autoritaire et son rejeton. La réussite est rapidement au rendez-vous: 3000 représentations à ce jour, y compris à l’étranger, plus de 500 000 DVD vendus, des dates au Palais des Glaces et à l’Olympia, et 2500 personnes au Zénith d’Auvergne en mars dernier pour « Les Bodin’s, bienvenue à la capitale », leur dernier spectacle.

«  Je les ai vu arriver avec leur univers, leur personnage et j’étais persuadé que cette humanité pouvait être adaptée au cinéma », confie le réalisateur Eric Le Roch. « On a alors fait un premier film il y a deux ans, Mariage chez les Bodin’s, en totale autonomie, avec une équipe réduite, six jours de tournage, en n’ayant aucune projection économique. Et le film a fait 120 000 entrées sur vingt copies avec une sortie nationale sur six mois (…) »

L’important est d’être sincère

Une économie de moyens également présente sur Amélie au pays des Bodin’s, qui confère à ce nouvel opus une forme très déroutante et… Comment dire ? Vraiment artisanale. « On avait douze jours et 450 000 euros de budget pour le réaliser. C’est vrai qu’on aurait aimé tourner le film en huit semaines avec 14 millions d’euros, ça aurait été sympa! note avec humour Eric Le Roch. Mais être inconfortable amène à trouver d’autres solutions. Ce qui compte pour nous, c’est de faire les choses de façon sincère. C’est d’ailleurs pour cela que le public aime les Bodin’s. »

 

La mère Bodin s'avère encore plus caractérielle devant la caméra ! Crédit: DR.

La mère Bodin s’avère encore plus caractérielle devant la caméra ! Crédit: DR.

Des Bodin’s toujours aussi en forme, puisque le film totalisait déjà 50 000 entrées sur l’avant-première, et s’appuie en outre sur un scénario entièrement innovant: la naissance d’Amélie, la fille de Christian Bodin, laquelle va bien entendu devenir source de nombreux rebondissements au sein de la petite famille… En attendant une troisième réalisation? « A priori, si le deuxième film rencontre le succès, et que l’on a toujours ce plaisir et cette envie, il n’y a pas de raison que l’on se restreigne. Mais ce n’est pas une nécessité. Avec Jean-Christian et Vincent, on s’est donné rendez-vous dans un peu plus d’un an! » ajoute le réalisateur.

Le temps que les Bodin’s préparent, cette-fois-ci, leur retour sur scène…

Laisser un commentaire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>